Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

4 août 2007 6 04 /08 /août /2007 19:09

1033406630-small.jpgSamedi 04 août

 

Je n’ai pas faim. Je n’ai pas faim. Je n’ai pas faim. C’est simplement une compulsion. Je me dois d’y résister même si c’est dur. Manger par compulsion ne sert à rien. J’ai fait un vrai repas tout à l’heure, je ne peux pas avoir faim.

 

Non ce n’est pas parce que j’ai mangé de la viande, des légumes, du fromage et quelques céréales que je ne suis plus à ça prêt ! Au contraire.

 

Je vais le mettre à la poubelle ce foutu paquet de céréales. Ce tentateur…

 

Le corps est fatigué, je le sens. Il se rebelle. Non je résisterais, à quoi bon se goinfrer pour mettre ensuite mes doigts au fond de la gorge et me sentir coupable.

 

Tout à l’heure j’ai eu de la chance, un copain est passé…ça m’a empêché que mon repas  se termine en crise abominable. Mais bien sûr avec les heures l’envie reprend le dessus. En plus je m’en veux tellement d’être fatiguée et de ne pas pouvoir faire de vélo que je suis persuadée qu’inconsciemment je veux manger pour me punir.

 

Bordel quelle maladie tordue !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route