Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

1 novembre 2005 2 01 /11 /novembre /2005 00:00

comment s'engouffrent les tca?

Les troubles de l'alimentation ne sont en général ni une phase ni un signe de folie. Certes, ils rendent fou, non seulement l'entourage de la personne malade, mais cette personne elle-même. Ils constituent un noeud de contradictions mortelles: un désir de pouvoir qui ôte tout pouvoir; une démonstration de force qui enlève toute force; un désir de prouver que l'on est tenaillé par aucune faim humaine et qui devient un besoin pressant de la faim elle-même. C'est une quête d'identité qui, en définitive, prive de toute identité, sauf du titre misérable de "malade". C'est une caricature des canons de beaué qui se prend soi-même pour cible. C'est une protestation contre les stéréotypes féminins qui, en fin de compte, fait de soi la plus faible, la plus démunie et la plus névrosée des femmes. On croit que la maladie protège, rend indépendante et l'on s'aperçoit que c'est l'inverse. Ces contradictions commencent à diviser la personnalité en deux. Le corps et l'esprit se séparentn et c'est dans cette brèche que s'engouffrent les troubles de l'alimentation.

Marya Hornbacher, Piégée, mémoires d'une anorexique.

Partager cet article

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations