Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

18 juin 2007 1 18 /06 /juin /2007 13:17

 

184861-490638374-725901775-H215212-L.jpg 

Un dîner seule…une bonne dose de haricots verts vapeur, de la salade verte avec de la sauce allégée…et toujours cette envie persistante de parmesan.

Ce parmesan m’obsède depuis des jours déjà. Je finis par ouvrir le frigo et à prendre un morceau, puis un autre…et puis plus de parmesan.

La compulsion a commencé. Je me rappelle des cônes que contient le congélateur…surtout ceux au chocolat qui sont délicieux pour 182 calories. Oh un petit cône ça ne peut pas faire beaucoup de mal, non ? J’engloutis vite mon écart sans l’apprécier réellement. Je me retrouve à nouveau dans le congélateur pour prendre un cône aux fruits rouges…le téléphone sonne au même moment. J’attrape le cône et claque la porte du congélateur pour aller décrocher, j’entends quelque chose tomber.

Une fois le téléphone raccroché, je retourne à la cuisine voir ce qui a chuté. Aie aie de la teinture sur le beau linot tout neuf. Je remets mon cône au congélateur et je nettoie.

La compulsion est terminée. Ouf. Rien de très grave finalement même si la culpabilité reste très très présente.

Ce sera une soirée de 520 calories de vélo pour effacer les écarts. J’en aurais bien fait plus mais le corps est de moins en moins coopératif pour le sport ces dernières semaines.

Partager cet article

Repost 0
Published by Angélique - dans Carnet de route