Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

27 octobre 2005 4 27 /10 /octobre /2005 23:00

 

- Elise...Ecoute, ça ne peut pas continuer ainsi, tu as...tu as beaucoup maigri ces derniers temps et je m'inquiète.
- J'ai un peu maigri peut-être, mais reconnais que j'en avais besoin!
- Besoin, besoin...
- Mais oui! Absolument besoin pour être autre chose qu'un gros tas, un boudin disgracieux!
- Elise, tu es complètement ridicule, tu n'as jamais été un boudin disgracieux.
- C'est toi qui le dis, mais permets-moi d'être d'un autre avis.
- En tout cas, perdre quelques kilos, 4 ou 5 par exemple, c'est une chose, mais...
- 4 ou 5, c'est ridicule, ça ne sert à rien!
- Elise, combien pèses-tu à présent?
- 46.
- 46 kilos? C'est nettement insuffisant.
- Tu plaisantes, c'est un poids tout à fait normal! D'ailleurs, j'ai encore des kilos à perdre...
- Parce que tu n'en as pas assez perdu peut-etre? Tu faisais combien quand tu as commencé ton régime?
- Bof...Je n'en sais rien...
- Admettons. Mais tu as beaucoup maigri, tu as les traits tirés, on te voit le os, il n'est pas question que tu continues ainsi: je vais te prendre un rendez-vous chez le docteur Girard.
- Chez le docteur? Pourquoi chez le docteur? Je ne suis pas malade!
- Je veux qu'il t"examine et...
- Qu'il m'examine, mais je n'ai pas envie, moi! Je suis très bien comme je suis, je me sens en pleine forme, je n'ai jamais été aussi bien dans ma peau ni dans ma tête! Maman, comprends-moi, je me sens bien, vraiment bien, je n'ai pas besoin d'un docteur pour m'en assurer.
- Mais moi, moi ta mère, j'ai besoin d'être rassurée.
- Rassurée...Mais pourquoi rassurée? Tu vois bien que je ne suis pas malade, qu'il n'y a pas lieu de t'inquiéter...
- Elise, tu as perdu au bas mot 10 kilos, peut-etre plus, tu ne peux pas rester sans surveillance médicale. Nous irons chez le docteur Girard.






~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~





Cet après-midi, je suis allée faire les soldes avac maman: quelle épreuve!
Bien sûr, il y a du progrès par rapport à l'année dernière vu qu'aujourd'hui je pèse 43.5 kilos et que je rentre dans du 36. Mains qu'importe la taille que je mets! Le problème vient de moi: dès que j'enfile les vêtements, ils ne ressemblent plus à rien! Les pantalons me serrent, me collent, me boudinent...C'est à peine si j'ose sortir de la cabine...J'ai peur de mon reflet dans la glace, peur de me regarder en face, je me sens si mal, si grosse...
Maman a eu beau me dire que j'étais belle et mince, je voyais bien que j'étais encore un gros tas.
Je voudrais tant être maigre et que tous les vêtements m'aillent! Je me sens si mal dans ma peau...
En plus, je crève de froid en permanence. Je n'arrive plas à me réchauffer malgré les bains brûlants que je prends et les heures passées le dos contre le radiateur, malgré les couches et les couches de tee-shirts et de pulls que je superpose, malgré les litres de thé que je bois et qui me brûlent la gorge. En rentrant des soldes, j'avais les mains et les pieds littéralement gelés. D'ailleurs, j'ai encore les doigts gourds...C'est vraiment un calvaire d'avoir aussi froid.
Mais si c'est le prix à payer pour être enfin mince et bien dans mon corps, je suis prête à l'endurer!





~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~ & ~



Je me suis donc retrouvée dans le cabinet du docteur Girard. Je le connais bien et je l'aime bien, car il me soigne depuis que je suis toute petite. Mais quand maman lui a exposé ce qu'elle appelle mon "problème, il ne m'a plus paru gentil. Il a commencé par me dire que je ne mangeais pas assez et surtout pas assez de graisses, que les lipides sont indispensables à mon organisme, et patati et patata. Tout un cours de diététique! Comme si je n'étais pas assez grande pour savoir ce qui est bon pour moi!
Ensuite, il m'a pesée: 42 kilos. C'est le seul point positif de cette visite, j'ai encore perdu.
Il a dit que j'avais atteint un poids critique et qu'il voulait que j'aille à l'hôpital pour faire un bilan.
Maman m'y accompagnera dès demain...
J'ai peur, cher journal, je ne veux pas aller là-bas. Je ne suis pas malade, alors, pourquoi l'hôpital? Que se passe-t-il? Pourquoi me forcer à manger ce que je ne veux pas? Pourquoi m'envoyer là où je ne veux pas aller? Je me sens seule, si seule...



Journal sans faim, Marie Bertin, Roselyne Bertin

Partager cet article

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations