Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

27 octobre 2005 4 27 /10 /octobre /2005 23:00

extrait de mon journal 13 juin 2005


Les notes de partiels tombent au fur et à mesure. J'ai l'impression de n'être qu'une grosse nulle avec mes résultats misérables ( 13.5, 13, 11, 9).

En plus je ne fais que manger...une fois n'est pas coutume je me suis jetée sur la baguette. Bref du coup ce soir j'ai fait 10 000 marches au stepper, en plus des 5000 de l'aprem.
Je suis folle d'en faire autant mais cette hantise de grossir est tellement énorme que je ne peux pas faire autrement. Et je me sens si imposante...
Je sais par A+B que c'est la maladie qui me fait croire ça...mais ça ne change strictement rien...j'ai toujours cette envie de perdre.

Et je me sens tellement perdue...ça se voit à mes cheveux, ils passent par toutes les couleurs les pauvres.

Je me sens seule loin de mes amis, mais dans un sens je suis contente de povoir me relancer à fond dans mes bêtises. N'empêchent que mes amis me manquent énormement.

Trois semaines de vacances à la maison...trois semaines pour perdre. Je pense encore et toujours au gras et aux calories...aux kilos à perdre.
La maigreur m'hypnotise, pourquoi? C'est une bonne question. Ce n'est pas nouveau. Depuis la 5e je suis fascinée par la minceur voire la maigreur bien qu'à cette époque je me sentais bien dans ma peau de rondouillarde.

Images et sloggans de maigreur, de perfection absolue chez la femme que notre société nous martèle. Comment y échapper? On ne nous parle sans cesse que de régime, de l'obésité et du patati et du patata.
Bref ça ne m'encourage guère à quitter cet état actuel. Même si tout n'est pas rose, il y a quand même quelques bons côté comme ces gens qui m'admirent et m'envient (et pourtant s'ils savaient ce que je ressens à l'intérieur...) et pour rien au monde je ne voudrais que cela se termine. Surtout que maintenant je me débrouille pour mener de front une vie "normale".

Ca fait cinq ans que l'anorexie est là, qu'elle m'accompagne et me suit dans le moindre de mes mouvements. Je ne veux pas la quitter. C'est triste mais je ne peux pas faire autrement. Et je suis si fatiguée de mener un combat sans résultats, alors je laisse tomber. Je la laisse diriger ma vie, de toute manière je n'ai rien de mieux à faire...je me hais tellement, je supporte tellement peu ce monde...

L'anorexie est mon tampon, mon bouclier...

Partager cet article

Repost 0
Published by eixerona - dans Carnet de route