Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

27 octobre 2005 4 27 /10 /octobre /2005 23:00

 

Prête à tout pour devenir mince? Le programme TV Desperate Housewives fait exploser les chiffres de l'anorexie des adultes





NDLR: La série TV en question débarque à l'automne en France.



Un spécialiste de premier plan des désordres nutritionnels affirme qu'un nombre croissant de femmes d'âge moyen souffrent de graves désordres alimentaires en tentant d'imiter les personnages de séries culte de la télévision américaine telle que Desperate Housewives.

Depuis le lancement de cette série à succès interprétée par la menue Teri Hatcher et ses partenaires toutes aussi minces, les cliniques traitant les désordres alimentaires ont vu une hausse soudaine du nombre de patientes d'âge moyen souffrant d'anorexie et de boulimie, spécialement au Royaume Uni. En Ecosse, les cliniques annoncent un quadruplement du nombre de patientes âgées de 30 à 50 ans qui souffrent d'anorexie.

Les experts l'appellent le syndrome "Desperate Housewives". Il est la cause de maladies comme la boulimie et l'anorexie, habituellement associées aux adolescentes et aux jeunes femmes.

Le Dr Chris Freeman, consultant en psychiatrie au royal Edinburgh Hospital, a déclaré au magazine Closer, que cette série très populaire "Desperate Housewives" montre des femmes d'un certain âge, qui sont encore attrayantes et ont une vie amoureuse exubérante. "Elles sont minces ce qui met sous pression les femmes dans la trentaine, la quarantaine et même la cinquantaine. Elles pensent qu'il est possible d'avoir un style de vie aussi séduisant, et une vie sexuelle idéale pour autant que l'on soit mince." a-t-il ajouté.

"Je crois que ces programmes télévisés influencent les femmes et les conduisent vers des désordres alimentaires. De nombreuses femmes font un régime et perde du poids rapidement, mais elles ne sont pas assez rigoureuses pour s'y tenir. Et si elles découvrent qu'après avoir mangé elles peuvent se faire vomir et garder leur poids au plus bas, c'est le début d'un engrenage qui conduit à des problèmes nutritionnels graves."

Cependant, le Dr Alex Yellowlees, médecin directeur du Priory Hospital à Glasgow en Ecosse, qui ne soigne que les adultes ayant des désordres alimentaires, affirme qu'il n'est pas bon que les femmes souffrant de ces problèmes soient confrontées à l'image des personnages superficiels de télévision. Il y a un pourcentage de 20% de mortalité parmi les femmes qui souffrent de désordres alimentaires, mais il n'y a pas d'évidence confirmée que leur maladie ait été induite par la vanité,

"Les patientes ne sont pas toutes pareilles. Certaines ont souffert de cette maladie toute leur vie et ce n'est que vers la trentaine ou la quarantaine qu'elle a été portée à l'attention des médecins. Certaines n'ont jamais été totalement anorexiques ou boulimiques, et pour d'autres encore, la maladie s'est déclenchée lors d'un événement de leur vie." Selon le Dr Yellowlees, il aurait été peu commun il y a cinq ans qu'une femme d'un certain âge vienne se faire traiter dans sa clinique, mais actuellement, les femmes de ce groupe d'âge représentent le cinquième de ses patientes.

Les désordres alimentaires proviennent de plusieurs facteurs, et nous avons a combiner divers ingrédients pour avoir la recette de l'anorexie. Un de ces ingrédients est l'idéalisation moderne de la minceur. Nous sommes devenus fous et les femmes l'ont portée à l'extrême.

l'intense obsession de la minceur. C'est ainsi que les femmes pensent que pour rester jeunes, elles doivent être minces et si elles ont une piètre estime d'elles-mêmes ou peu de confîance en soi, elles deviennent une cible vulnérable.

Les femmes sont très sensibles à l'image qu'elles renvoient d'elles-mêmes. Non seulement les femmes à la maison, mais celles de tous les milieux- sans distinction d'intelligence ou de réussite. Deanne Jade, du National Center of Eating Disorders, soutient que les femmes doivent apprendre à s'aimer elles-mêmes en premier lieu, avant de tenter d'améliorer leur apparence ou leur vie: "Nous voyons beaucoup plus de femmes âgées qui souffrent de désordres de nutrition alors qu'elles devraient être dans une phase de leur vie où l'on est en paix avec soi-même. Mais elles sont de plus en plus sous la pression croissante de paraître jeunes et minces. Quand elles voient des actrices telles que Teri Hatcher, Liz Hurley et Carol Vorderma, même si elles gèrent une entreprise florissante et qu'elles n'ont pas une apparence jeune et séduisante, elles se sentent en défaut."Certaines célébrités expriment ouvertement leur inquiétude a propos
de leur corps et accroissent ainsi

Partager cet article

Repost 0
Published by eixerona - dans Revue de presse