Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

21 octobre 2005 5 21 /10 /octobre /2005 23:00
"Banana, thon, creme: avec leur cote secret, obscene, les mots memes me rendant malade. Mon coeur cogne. La nausee creuse monte a nouveau au fond de ma gorge."

"Un jour, devenue pure conscience, je voyagerai sans entraves a travers le monde; un jour, je serai reduite a l'elementaire, a l'irreductible circuit qui garde l'esprit en vie."

"Quand je me reveille, je suis vide, sans poids, la tete legere; et j'aime rester ainsi, libre et pure, le pied leger, voyageant leger. Pour moi l'interet de la nourriture se resume a mesurer le peu dont j'ai besoin, a quel point je suis forte, capable de resister. Ma volonte remporte sans cesse une nouvelle petite victoire -une carotte au lieu de deux, une demi-biscotte, plus le moindre petit pois- qui me rend plus forte, plus pure, plus grande dans l'exercice de mon pouvoir, jusqu'a ce que finalement je ne voie plus de raison de manger du tout. Comme une plante, surement, le corps peut etre habitue a vivre de rien, a tirer de l'air sa nourriture."

"Mais c'est inutile: je ne peux plus manger; je suis malade, horrifiée par cette salade non digeree dont la masse raboteuse travaille en moi. Mon estomac se gongle. D'une paume inquiete, je palpe le creux que delimitent mes hanches et sens la une noubelle courbure, une nouvelle tension. Prise de panique, avant de savoir ce que je fais, j'engloutis trois cuilleres à cafe de la glace, deja presque entierement fondue."

"Je voudrais etre seule, cachee dans un endroit ou personne ne pourrait me trouver, ou personne ne viendrait me tenter et tourmenter ma volonte. Je voudrais me terer quelque part ou l'idee de nourriture devienne une abstraction, ou ce corps, toujours plus transparent, finirait par s'evanouir dans le noir, ne laissant derriere lui que pure conscience."

"Mais ici, prisonniere je marche dans la chambre, oui, mais je reste aussi etendue a flotter sur le dos, et il me vient alors une multitude d'images qui maffolent, moi qui chercher le vide depuis si longtemps. Je croyais m'etre debarrassee du passe, l'avoir affame jusqu'a ce qu'il n'en reste qu'n reve sans consistance, peuple de fantomes; mais maintenant, toute une vie de mots me reveint a travers une epaisse langueur, tout un monde de gens jamais vraiment vue dont le souvenir se redut a l'image qu'ils devaient se faire de moi. (Maussade, godiche, ecrasee de laideur? Petite, delicate, miserable, parfaite? Un monstre de gloutonnerie et d'indolence, ce corps enceint de sa propre avidite?) Des jours, des semaines, des mois complements perdus a rester sur mon lit, trop faible, trop etourdie pour envisager de me lever, comptant les heures que me separent de mon unique repas: une demi-coupelle de fromage blanc."

"J'ai un principe, quand je me pese: si j'ai pris du poids, je ne mange plus de la journee; si j'en ai perdu, je ne mange pas non plus."

Extraits de Folle de moi Jenefer Shute

Partager cet article

Repost 0
Published by eixerona - dans Extraits et citations