Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

J'ai 29 ans.


Je suis jeune maman heureuse et épanouie.

 

 Je vais mieux depuis 3 ans

 

Le monde médical me considère guérie.


J'ai vogué entre anorexie restrictive et anorexie compulsive depuis mes 16 ans.

 

J'ai souffert également de dépression et de troubles anxieux.

 

La guérison est un chemin long et difficile, ce n'est pas une question de volonté.

 

Je n'ai jamais voulu être anorexique,je n'ai jamais cherché à être anorexique.

 

 

Pour m'écrire: eixerona@hotmail.fr 

 

Recherche

Citation

  Moi, je veux tout, tout de suite, et que ce soit entier, ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite, ou mourir.

 Antigone Jean Anouilh

 


 
"Coucher par écrit mes pensées me libère et m'aide à supporter le quotidien, dans ce qu'il a précisément de plus insupportable"  

Jean Molla  

Archives

°~°~° Bienvenue °~°~

un--55-.jpg

Ce blog ne fait pas l'apologie des troubles du comportement alimentaire.

L'anorexie et la boulimie ne sont ni des jeux, ni des caprices.  

Ce sont des pathologies graves pouvant avoir comme issue fatale la mort.

21 octobre 2005 5 21 /10 /octobre /2005 23:00

27/06/05

Vouloir aller mieux...GUERIR...mais il y a cette peur et ce "je ne sais pas quoi" qui fait qu'on ne peut pas aller mieux...

Avec les années il a la lassitude des traitements qui n'ont pas vraiment d'effets, on est toujours malade...
En plus on nous impose des kilos que l'on ne veut pas...
On ne sait plus ce qu'est la "vraie" vie...c'est à dire vivre sans se préoccuper des calories, du sport et de tout le tralala qui accompagne l'anorexie....

On sait que la maladie n'est pas une solution mais on ne parvient pas à aller mieux...
On est conscient de tout, et c'est ça le pire, tout dépend de NOUS, que ce soit conscient ou inconscient...

J'aimerais avoir la réponse à cette question

"La réponse" celle que l'on veut entendre, celle que tout le monde veut entendre, est que OUI on va réussir à guérir, ce sera long, pénible, mais on y arrivera...
J'avoue que cette réponse, elle m'énerve car on sait que tout le monde ne guérit pas, les chiffres le montrent, et je pense que la situation, les facteurs qui ont fait que le trouble se déclare jouent un rôle important sur la guérison.

Je garde un espoir d'aller mieux, pas de guérir, juste d'aller mieux...J'ai peut etre tort, mais moi ça me rassure et j'ai envie d'avancer à mon rythme lentement mais surements...et pis on verra...

L'été dernier j'ai fait de la boulimie non vomisseuse, j'ai pris du poids...Tout le monde était content de me voir remplumé, de me voir manger, mais moi je n'ai pas supporté...Je me répugnais à un tel poids que je me serais tuée...
Donc je suis retombée dans la restriction...

J'ai décidé de retomber dans la restriction sachant qu'une fois le processus parti on ne controle plus rien...mais c'était une question de survie. Comment le faire comprendre çaux gens? c'est impossible...

A cette heure ci je suis dans une belle rechute d'anorexie restrictive...je le sais, et je suis incapable de faire autrement...
Je suis fatiguée, je perds mes cheveux par poignées, je pleurs, je suis sur les nerfs mais je continue...Pourquoi c'est une bonne question...

C'est certain qu'il y a cette envie narcissique d'être mince, cette envie d'être parfaite pour prendre ma revanche sur un passé de fille au physique "normal" "banal"...un peu ronde quand même...

Il y a aussi le côté bouclier, l'anorexie ma protection...Non ce n'est pas de la pitié que j'attends des gens, non je me protège...de ma famille, de ce monde que je perçois comme nocif...

Et pis comment guérir dans une société où on divinise la minceur. Combien de personnes me disent " j'envie ta volonté"...
Je sors dans la rue et qu'est ce que je vois?? des pubs pour le nouveau régime miracle, des nanas en couvertures de magazines filiformes et rendues parfaites grâce aux retouches photos...
J'allume la télé et c'est la même chose...

Et il a ce dilemme: prendre du poids et se sentir tellement mal qu'on a envie de se tuer ou rester à un poids "correct" (pas trop haut, pas trop bas) et survivre...

C'est idiot mais quand tout ça est additionné, qu'on est fragile psychologiquement le choix est fait...enfin ce n'est pas vraiment un choix...c'est du dépit...

Je n'arrive pas à guérir malgré de nombreux combats, alors je laisse tomber.
Je reste anorexique et j'essaie de vivre ma vie. Beaucoup ne comprenne pas, tant pis, mais j'ai déjà perdu trop d'années à me battre dans le vide, à me couper de toute vie pour rien.

Une année est passée. J'ai réussi mon année universitaire. J'ai des amis. Je sors. Je me prends en charge.

Alors qu'on ne me reproche rien, chacun se bat comme il peut...

Moi je n'ai jamais demandé d'être anorexique. Comment je suis tombée dans cette maladie vicieuse est une excellente question.
Un petit régime pour perdre un kilo et la machine s'est emballée toute seule...

Je me suis réveillée ou plutôt on m'a reveillé et je pesais 40 kg...menacée d'hospitalisation et on me reprochait ce comportement dont je n'étais même pas consciente...

Dire que il y a 6 ans j'amais manger et j'étais gourmande, n'est pas un comble?

La chose certaine est que je n'ai jamais voulu ressembler aux mannequins...

Partager cet article

Repost 0
Published by eixerona - dans Carnet de route